RubikUbik
Accueil
Petites Histoires
Galerie des Cubes
Figures
SpeedCubing
La Competition
L'Entretien du Cube
Liens & Téléchargements
Résultats des Championnats

Comment aller très vite : 

Le SpeedCubing


Vous faites des temps acceptables, vous vous êtes même beaucoup amélioré depuis vos premiers cubes, seulement, vous vous allez plus vite…et vous n’y arrivez pas, malgré un entraînement intensif. Période terrible du cubiste…Je vais enfin faire moins d’une minute (ou 75s, ou 50s…), oui ou m---e  ?!!!!

Cette page vous fournira sans doute les quelques astuces qu’il vous manque, et qui associées à un entraînement régulier (hé oui, toujours !) vous permettront d’accéder à des temps plus qu’acceptable…

C’est le moment de se remettre en cause… Assurez-vous que vous utilisez une méthode de résolution efficace, et qui convient à votre style… Vérifiez également que vous utilisez toutes les ressources de votre méthode.

On peut séparer en 2 parties ce qui nécessite du temps lorsque vous résolvez votre Cube :

            L’observation de la positions des cubes, et le rappel de la formule appropriée (en partie non-instinctive), enfouie dans un coin de votre mémoire. C’est l’aspect mental de la résolution du cube.

            Les mouvements proprement dit, qu’ils fassent partie d’une formule ou pas : c’est l’aspect physique de la résolution du cube.

     

L’Aspect Mental

Pour savoir quels mouvements effectuer, vous devez observer la position et l’orientations de certains cube…c’est inévitable.

Tout d’abord pensez à vous concentrer uniquement sur les cubes qui méritent d’être observés. Par exemple, lors de la résolution de la première face rouge, ne vous intéressez qu’aux cubes rouges ! Pensez que les autres cubes « n’existent pas » (c’est d’ailleurs pour cela que ces cubes sont en gris sur les applets).

Souvent, vous ne pouvez voir qu’une des 2 ou 3 facettes des cubes que vous observez. Tourner le cube pour voir les autres facettes est une perte de temps ; il faut donc essayer de les « deviner », dans la mesure du possible. Pour cela, procédez par élimination. Par exemple, vous vous voulez placer les coins de la face rouge ; vous avez déjà placé le cube rouge-vert-blanc, et vous voyez un cube-coin rouge-vert-?. Vous pouvez en déduire, sans tourner le cube, que la 3e couleur est le jaune.

Maintenant, vous devez trouver où va(vont) le(s) cube(s). Pour cela, vous prenez comme référence de couleur de face le cube central de la face. Mais voilà, aucune des 2 faces que vous voyez est de la couleur désirée. Aucun problème ! Si vous appris par cœur les associations de couleurs sur le cube, vous pouvez trouver malgré tout où est la face cherchée. Par exemple, lorsque je vois en haut le rouge, à l’avant le jaune, je peut en déduire immédiatement qu’à droite, c’est le bleu, à gauche le vert, derrière le blanc et en dessous l’orange !

Puis, si vous êtes en partie de résolution non-instinctive, vous devez vous rappeler de la formule appropriée au cas que vous avez devant vous. Il ne faut surtout pas que vous perdiez 2 ou 3 secondes à vous dire : Zut…Ca commence comment la formule déjà ? Le temps de réaction cas-formule peut atteindre zéro chez les meilleurs cubistes. Pour cela, n’oubliez pas que lors de l’apprentissage de la formule, les mouvements sont aussi importants que le cas où ils s’appliquent.

 Toutes ces astuces nécessitent, pour être efficaces, beaucoup d’entraînement.

 

 
L’Aspect Physique

Ca c’est sur, quelque soit votre méthode de résolution, si vous faites 2 mouvements/s ou 4 mouvements/s, le temps ne sera pas le même à la fin… Mais comment tourner vite ce foutu cube ???

Attention ! Cet aspect est complètement dissocié de l’aspect mental : si vous faites lentement une formule, c’est peut-être parce que vous ne la connaissez pas assez bien, simplement. Sinon, voici quelques astuces :

Etudiez tout d’abord votre prise du cube. Que vous teniez votre cube de la main droite ou gauche, peu importe. Mais ne changez pas de main qui tient le cube au cours de la résolution ! Vous remarquerez que lorsque vous tenez votre cube, vous ne pouvez plus tourner que 2 faces de votre cube (hé oui !) . Etudiez donc le placement de votre main qui tient de telle façon de la déplacer le moins souvent au cours d’une formule. Par exemple : D-ADA-DH-D-H (de fridrich) ne nécessite de ne déplacer sa main qu’une seule fois. Il existe des formules qui ne nécessitent pas du tout de déplacement de cette main : de telles formules sont appelées aveuglantes. C’est le cas par exemple de Sune : AHA-HAH²A- . Ces formules peuvent être effectuées étonnement plus vite que les autres formules…

Maintenant, il s’agit de lever le moins possible la main qui bouge les faces. Pour cela, pensez d’abord aux colonnes. Lorsque vous voulez tourner une face, prenez- la avec le pouce et l’index qui doivent se placer aux 2 extrémités d’une « colonne ». Observez : ici, pour effectuer H-D, on met le pouce sur la facette bleu, et l’index sur la facette verte. (Les cubes noirs sont ceux qui ne peuvent pas tourner).

Lorsque le H- est terminé, une simple poussée suffit pour faire un D. On n’a donc pas levé les doigts entre H- et D !

En appliquant toujours cette méthode, le nombre de fois qu’on bouge les doigts est divisé par 2.
 

Si vous voulez aller encore plus vite, vous pouvez créer vos propres « raccourcis de doigts » (Fingers shortcuts). Le principe de ceux-ci est de faire un ensemble de mouvements très courant sans lever les doigts. Pour cela, on peut utiliser un 3e doigt. Ils sont particulièrement utiles lors de conjugaisons. Par exemple, pour faire un  DHD-, on place le pouce sur la facette orange, l’index sur la facette blanche et le majeur sur la facette rouge. Le pouce et le majeur servent au D et D-, et l’index appuie sur H entre les 2 mouvements… essayez !  Ce petit shortcut sympathique s’appelle la poussette . (Vous pouvez voir des vidéos de démonstration plus bas)

  

Petites vidéos de démonstration : (click-droit + enregistrer la cible sous pour télécharger les vidéos)
Poussette lente ; Poussette rapide

 Vous pouvez également créer vos propres raccourcis, souvent ils viennent naturellement après beaucoup d’entraînement.

 Et, vous l’avez sans doute compris, toutes ces astuces nécessitent, pour être efficaces, beaucoup d’entraînement.

 En espérant que ces conseils vous ont été bénéfiques…
 


Page réalisée avec Nvu - Affichage optimal avec Mozilla Firefox
© Copyright 2005-2007 Cornu. Tous droits réservés.

Haut de page - Accueil - Nous ecrire