RubikUbik
Accueil
Nomenclature
Résumé imprimable (PDF)
Index des méthodes

Résoudre les deux premières couronnes :

La méthode du Belge


Cette méthode est sans conteste la méthode la plus répandue chez les cubistes (et, a fortiori, sur Internet), non pas qu’elle soit plus rapide, plus facile à apprendre que les autres méthodes,  mais parce que l’ordre de ses étapes de résolution est l’ordre le plus instinctif, pour nous, pauvres humains…

Cette méthode fait partie intégrante de la méthode Layer-by-Layer (qui signifie couche par couche, ou étage par étage)

Bon c’est parti !

Vous tenez entre vos doigts fébriles votre cube résolu, vous n’osez pas y toucher, mais bon, on est là pour apprendre à le faire, non ? Alors, mélangez-le ( quelques 20 mouvements suffiront )

On va commencer par quelque chose de facile, rassurez-vous…Nous allons tous d’abord choisir une face (dans notre exemple, il s’agit de la face rouge), et nous allons placer les 4 cubes-arêtes de cette face. N’oubliez pas que la couleur d’une face est donnée par la couleur du cube du centre, et que chacun des 4 cubes-arêtes doit être placé dans l’unique position qu’il peut occuper. Ce n’est pas très difficile, vous y arriverez rapidement. Voici quelques exemples pour vous aider :

    

            C’est pas normal, je ne vois rien ci-dessus…

NB : Vous pouvez tourner les cubes en restant cliqué et en déplaçant la souris. Pour réinitialiser leur position, actualisez la page.

Vous avez quelques difficultés pour effectuer cette étape ? N’hésitez pas à consultez l’Aide sur la première croix

Bien. Il s’agit maintenant de placer les 4 cubes-coins de cette même face. Pour ce faire, il faut tout d’abord placer un cube-coin juste en-dessous du coin où il doit se placer. Ensuite, nous allons utiliser la conjugaison. La conjugaison est un ensemble de 3 mouvements : le 1e consiste à isoler la partie que l’on souhaite modifier, le 2e est le mouvement « utile » qui permet d’effectuer la modification voulue, et le 3e consiste à remettre en place la partie qu’on avait isolée au 1e mouvement (pour plus de précision, voir la nomenclature). Voici la mise en place d’un coin pour chacune de ses 3 orientations. Les 2 premiers cas sont des conjugaisons, et dans 3e cas on modifie l’orientation du coins afin de retrouver un des 2 cas précédents.






Si un cube-coin est bien placé et mal orienté ou si plusieurs cubes-coins sont à échanger entre eux, vous pouvez sortir le (ou un) cube-coin grâce à ces conjugaisons ; vous vous retrouvez alors dans un cas connu.

Alors, maintenant que la première face est résolue (ici la blanche), les choses sérieuses peuvent commencer. Il va alors s'agir de résoudre la deuxième couronne pour cela, vous disposerez de deux formules: La formule du Belge montante et la Formule du Belge descendante. Dans chacun de ces deux cas, vous devrez placer la face faite (ici la blanche) à la gauche du cube. Alors vous cherchez chacun des quatre cubes-arête de la deuxième couronne. Deux cas s'offrent à vous.

                   

   Belge Descendante                                 Belge Montante

La formule du Belge Descendante se note: DAD-A-D-H-DH   = [DA].[D-H-]

La formule du Belge Montante se note: D-H-DHDAD-A- = [D-H-] .[DA]

NB : Toutes les formules sont accompagnées de leur écriture symbolique pour vous aider dans votre apprentissage. Pour plus de précision, voir la nomenclature.

Retenez que, si un cube nécessaire dans la deuxième couronne se trouve dans la deuxième couronne mais mal placé ou mal orienté, vous pouvez appliquer une formule du Belge (montante ou descendante, c'est à votre appréciation) pour le sortir, puis réappliquez une autre formule du Belge pour le placer là où il doit être (Exemple 1) ou bien appliquer la Formule AntiBelge (Exemple 2: Si le cube est bien placé mais mal orienté):

                                      

     Exemple 1                                                   Exemple 2 : H²D²A-H²AD²HD-H

Petit intermède ludique, ou pourquoi la formule du Belge est ainsi nommée…

Pour retenir la formule du Belge, il suffit d’apprendre cette amusante petite histoire…Voici par exemple l’histoire du belge pour la belge descendante.

C’est l’histoire d’un Belge… (Si vous êtes vous-même Belge –personne n’est parfait–  , vous pouvez remplacer Belge par Suisse –pour ne pas dire Français–)

                           .  
Il doit partir en bas mais comme il est Belge, il part en haut. (D)
                           .  
mais ses copains à gauche descendent pour le rappeler (A)
                           .  
Il revient alors en bas (D-)
                           .  
et ses copains rentrent à la maison (A-)
                           .  
Emporté par son élan, notre Belge continue  (D-)
                           .  
et emporte avec lui toute la face (H-)
                           .  
Heureusement, il parvient à se calmer, revient sur ses pas (D)
                           .  
et la face se remet en place (H)

Merci à Cyril pour cette sympathique histoire


Vous pouvez donc terminer les deux premières couronnes de votre cube grâce à cette méthode...



>    Résoudre la dernière face avec la méthode « Sune »


Bien que nous vous conseillons fortement d'utiliser la méthode Sune pour résoudre votre dernière face, vous pouvez continuer à résoudre le cube avec des méthodes plus classiques qui continuent la méthode "layer-by-layer" :

            · Continuer la méthode de résolution Layer-by-Layer avec la méthode « classique »: méthode de résolution simple et instinctive, mais cependant peu efficace.

            · Continuer la méthode de résolution Layer-by-Layer avec la méthode de Joris : variante amusante de la précédente, légèrement plus rapide.

Page réalisée avec Nvu - Affichage optimal avec Mozilla Firefox
© Copyright 2005-2007 Cornu. Tous droits réservés.

Haut de page - Accueil - Nous ecrire