RubikUbik
Accueil
Nomenclature
Méthode du belge
Méthode du coin manquant
Index des méthodes

Pour commencer...


Quelques mots sur le cube…


Le Rubik’s Cube est appelé ainsi du nom de son inventeur, Ernö Rubik, professeur à la haute école des arts commerciaux de Budapest. Il a été inventé en 1974 et a connu un developpement spectaculaire et mondial entre 1980 et 1981.


Le cube semble être constitué de 27 (3*3*3) petits cubes dont 26 sont plus ou moins visibles. Le 27e cube du centre est en réalité la clef d’un dispositif mécanique permettant à chacune des 6 faces de tourner.

Le cube possède  (12 !*8 !)/2*3^7*2^11=2^27*3^14*5^3*7^2*11=43 252 003 274 489 856 000 états différents, autant dire qu’il est inutile de tenter de résoudre ce cube sans aucune méthode de résolution…

Contrairement à une idée reçue, le Rubik’s Cube n’est pas résolu dans un seul de ces états, mais au contraire, des milliers de combinaisons correspondent à un cube résolu. En effet, les cubes centraux possèdent également une orientation, mais on ne la voie pas. Il existe des cubes à solution unique : ce sont les cubes dont les faces sont des images, ou forment un texte. Ces cubes sont d’ailleurs nettement plus difficiles à résoudre que nos cubes classiques !


Principes de base

Les 26 cubes visibles sont de 3 types différents, chacun n’appartenant qu’à une seule catégorie :

  • Les 6 centres de face : une seule facette visible. Ils ne se déplacent jamais ! Ils servent donc de référence de couleur pour les faces.centre
  • Les 12 cubes-arêtes : 2 facettes visibles : arete     
  • Les 8 cubes-coins : 3 facettes visibles : coin

Chaque cube est unique et possède une position unique, ainsi un cube-arêtes ne peut jamais se trouver sur un coin. Par exemple, le cube-arête bleu-rouge doit se trouver à l’intersection des centres de face bleu et rouge. Si ce n’est pas le cas, on dit que ce cube-arête est mal placé, ou mal positionné. Il est également possible qu’il soit bien placé, mais que les 2 couleurs soient inversées : on dit alors que ce cube est mal orienté. Chaque cube possède donc 2 états : le placement et l’orientation. On remarquera également que les cubes-arêtes possèdent 2 orientations différentes, et les cubes-coins 3 orientations différentes.

Bon, assez discuté, on y va ?!

La plupart des méthodes de résolution sont divisées en 2 grandes parties : Résoudre les 2 premières couronnes (aussi appelées 2 premiers étages), puis résoudre la dernière face. Pour commencer, nous vous conseillons de choisir entre ces deux méthodes de résolutions des 2 premières couronnes, qui sont les plus simples :

            Résoudre les 2 premières couronnes :

                        · La méthode « du belge » : La méthode la plus répandue, très facile à apprendre.

                        · La méthode « du coin manquant » : Une méthode plus originale, pas vraiment plus difficile, mais plus efficace !


Nous vous conseillons également de jeter un coup d’œil à la nomenclature…cela vous sera très utile par la suite !


Page réalisée avec Nvu - Affichage optimal avec Mozilla Firefox
© Copyright 2005-2007 Cornu. Tous droits réservés.

Haut de page - Accueil - Nous ecrire