RubikUbik
Accueil
Nomenclature
OLL / PLL
Index des méthodes

Résoudre les deux premières couronnes :

La méthode de Jessica Fridrich

La méthode de Jessica Fridrich n’est pas une méthode pour débutant, car elle nécessite l’apprentissage d’un grand nombre de cas  : elle s’adresse plutôt aux cubistes expérimentés en recherche de vitesse. Notez qu'on appelle couramment "méthode de Jessica Fridrich" la méthode qui consiste à résoudre les deux premières couronnes comme ce qui va suivre puis de résoudre la dernière face grâce à la méthode OLL/PLL.

Bon c’est parti !
Vous tenez entre vos doigts fébriles votre cube résolu, vous n’osez pas y toucher, mais bon, on est là pour apprendre à le faire, non ? Alors, mélangez-le ( quelques 20 mouvements suffiront )

On va commencer par quelque chose de facile, rassurez-vous…Nous allons tous d’abord choisir une face (dans notre exemple, il s’agit de la face rouge), et nous allons placer les 4 cubes-arêtes de cette face. N’oubliez pas que la couleur d’une face est donnée par la couleur du cube du centre, et que chacun des 4 cubes-arêtes doit être placé dans l’unique position qu’il peut occuper. Ce n’est pas très difficile, vous y arriverez très rapidement. Voici quelques exemples pour vous aider :

    

            C’est pas normal, je ne vois rien ci-dessus…

NB : Vous pouvez tourner les cubes en restant cliqué et en déplaçant la souris. Pour réinitialiser leur position, actualisez la page.

Ces exemples de première croix sont tout à fait naïfs, si vous voulez vraiment maîtriser le sujet, jetez un coup d'œil à l'art de réussir la première croix.

Bien. Tournez maintenant votre cube d’un quart de tour vers la gauche de telle façon que la croix que vous venez de réaliser se trouve à gauche. On remarque qu’il ne reste « plus » que 4 « piliers » horizontaux, composés d’un cube-arête et d’un cube-coin chacun à placer. Nous allons les placer un par un. Les 2 cubes composant les piliers peuvent se trouver dans 41 positions différentes, que l’on peut diviser en 5 grands cas :

Les cubes sont en position, mais mal orientés >

Le cube-coin est en position, mais pas le cube-arête >

Le cube-arête est en position, mais pas le cube-coin >

Les cubes sont à droite, accolés >

Les cubes sont à droite, séparés >


Le principe pour mettre en place un pilier est quasiment toujours le même : on cherche à se ramener à un cas simple de conjugaison par l'arête ou de conjugaison par le coin (voir ci-dessous) qui sont très faciles à résoudre. Essayez, à partir des positions des couples arête-coin qui se trouvent sur votre cube, de vous ramener à ces cas. Dans l'idéal, ne consultez les liens ci-dessus que pour vérifier que votre technique est la plus courte, ou si vraiment vous ne voyez pas comment faire... Mieux vaut trouver par soi-même qu'apprendre par coeur !

 Conjugaisons par le coin  Conjugaisons par l'arête

Dans tous les exemples ci-dessus, les cubes à placer sont le cube-arête vert-blanc, et le cube-coin vert-rouge-blanc. Selon votre situation, il suffit de changer les couleurs et d’appliquer la formule adaptée.

Il est possible que dans votre situation ne corresponde à aucun de ces 41 cas : cela signifie que l’un des cubes est mal placé, sur une des deux couronnes de gauche. Pour se retrouver dans un cas connu, il suffit de « sortir » ce cube en opérant une conjugaison (HDH- ou AD-A- par exemple) à l’endroit où il se trouve – dans ce cas, on dit qu'il s'agit d'une déconjugaison, car on "sort" le cube de la première face –.
Cependant, le plus rapide est d'utiliser ce qu'on a vu précedemment, c'est-à-dire sortir les cubes de façon à n'avoir qu'une simple conjugaison à effectuer. Si vous avez des difficultés avec ce concept, jetez un coup d'oeil au paragraphe : la déconjugaison intelligente.

Bonne chance !

Bon ! Il vous faut maintenant apprendre à résoudre (vite!) la dernière face. Nous vous proposons deux méthodes : La méthode "Sune", facile à apprendre et relativement rapide; et la méthode OLL/PLL, beaucoup plus rapide, réservée aux cubistes en recherche de vitesse.

           

> Résoudre la dernière face avec la méthode « Sune »

                                                                       > Résoudre la dernière face avec la méthode "OLL/PLL"


                                                                                                            

Besoin d’un exemple ? Voici les deux premières couronnes d’un cube résolues par la méthode de J. Fridrich

 

                 

Astuces pour améliorer votre méthode de Jessica Fridrich: La déconjugaison intelligente.


Vous voila maintenant un adepte de la méthode de Jessica Fridrich, que dis-je un Fan, car elle vous a permit d'améliorer vos temps de façon spectaculaire (et finalement, trouver les cas n'était pas si dur que ça...).
Cependant, vous avez sans doute remarqué que le principal défaut de cette méthode réside dans le fait qu'une déconjugaison (Si vous ne comprenez pas ce magnifique néologisme, regardez 3 paragraphes plus haut...) s'avère souvent nécessaire, trop souvent, et cela vous fait perdre un temps fou...Inacceptable !
Nous allons donc, plutôt que de subir fatalement les déconjugaison, nous allons en tirer profit ! Nous allons déconjuguer intelligemment ...

C'est très simple ! Il s'agit de s'arranger lors de notre déconjugaison pour qu'à la fin, cubes coin et arête soient dans une des quatre positions très simple de Fridirch que sont les conjugaisons (voir plus haut).
Vous avez un peu de difficultés à saisir mon propos ? Voici un exemple très simple pour comprendre le pourquoi et le comment...Il s'agit ici de la déconjugaison intelligente d'un pilier.
On veux "sortir" le pilier en H-A pour pouvoir l'utiliser avec Fridrich.


                                                   
      Exemple1
                                           Exemple2

Dans l'exemple 1, on a sorti ce pilier de telle façon à n'avoir ensuite qu'à effectuer une simple conjugaison par le coin .
Dans l'exemple 2, on a sorti ce pilier de telle façon à n'avoir ensuite qu'à effectuer une simple conjugaison par l'arête .

Cet exemple est complètement naïf et on ne peut d'ailleurs pas "mal" déconjuguer...Cependant, tout les cas ne sont pas aussi simples :

>Déconjugaisons de l'arête :

                                        Et leur deux miroirs       

Puis conjugaison par l'arête           Puis conjugaison par le coin

>Déconjugaisons du coin:

                                                                     Et leur trois miroirs    

Puis conjugaison par l'arête               Puis conjugaison par le coin                    Puis conjugaison par l'arête         

Et voila ! Ca n'a l'air de rien comme ça, mais vous gagnerez un temps précieux à les connaître. D'autant plus qu'avec un peu d'intuition, on peux parfois éviter de repasser par la face de droite et reconjuguer dans un même temps...mais je vous laisse y réfléchir...

Si vous êtes observateur, vous avez sans doute remarqué qu'on utilise toujours le même principe : on cherche à se ramener à une conjugaison. Tout à fait logique, finalement...

Page réalisée avec Nvu - Affichage optimal avec Mozilla Firefox
© Copyright 2005-2007 Cornu. Tous droits réservés.

Haut de page - Accueil - Nous ecrire